Non classé

La 5G nocive pour la santé ? Un expert en radiation n’en a aucun doute !

5G et la santé

Une pétition contre la 5G et les dégâts qu’elle engendrerait sur la santé

Le nom d’Arthur Robert Firstenberg ne vous dit pas grand chose ? Cet auteur et activiste américain s’intéresse au rayonnement électromagnétique, il n’a pas pu terminer son cursus en médecine à cause selon lui du syndrome EHS. D’après le natif de Brooklyn, le très haut débit pourrait être un facteur de développement du cancer chez l’homme et les animaux ainsi qu’un facteur d’intensification des symptômes de l’hypersensibilité électromagnétique. Avec la démocratisation progressive de la 5G dans plusieurs pays occidentaux, il a de quoi s’inquiéter !

Pour éviter une catastrophe sanitaire, il a lancé une pétition afin de demander à l’OMS, l’UE et les Nations Unies de “mettre un terme urgent au développement de la 5G“. A l’heure où nous rédigeons ces lignes, celle-ci a par plus de 53 900 personnes dont un certain nombre de professionnels de santé.

La 5G en France et dans l’UE

Cette année, plusieurs sites pilotes 5G “grandeur nature” devraient être ouverts dans l’hexagone.  S’ajoute à cela le lancement de la procédure d’attribution des fréquences après la définition des modalités d’attribution. En 2020, au moins une ville par Etat-Membre devra proposer cette technologie et les grandes agglomérations devront faire de même à l’horizon 2025. Avec l’annonce du lancement prochain de Stadia, le service de Cloud Gaming de Google mise également sur la progression du très haut débit pour offrir aux consommateurs les meilleures conditions de jeu en mobilité.

Article précedentArticle suivant